La presse en a parlé...

 

Les voleurs de feu:

Ouest-France: "La France et l'énergie solaire, je t'aime moi non plus: une histoire contrariée ou le récit d'un gâchis.(...) Entrepreneurs, chercheurs, autoconsommateurs livrent leurs témoignages sur ce développement chaotique, alors que partout dans le monde, l'énergie solaire se développe de manière spectaculaire. Edifiant !" 

Télérama ( deux T et choix de la semaine ): l'enquête de Brigitte Chevet n'en est pas moins riche d'étonnantes archives et de passionnants témoins, depuis les pionniers jusqu'aux artisans installateurs d'aujourd'hui, égayés par les dessins de Reiser, zélateur précoce et visionnaire du solaire. (...) Désespérant ? Brigitte Chevet finit pourtant sur une note d'optimisme. Un mérite supplémentaire à ce film qui n'en manque pas. 

Nouvel Obs: "Ne ratez pas les Voleurs de Feu, un documentaire qui revient sur l'évolution de l'énergie photovoltaïque en France."

Médiapart:« Les Voleurs de Feu est un documentaire qui raconte de façon très claire les errements des politiques françaises sur l’énergie solaire depuis quatre décennies. Pour ceux qui n’ont pas l’âge d’avoir suivi ce fiasco ce film est un parfait enseignement et pour ceux qui ont vécu cette histoire, un triste rappel de toutes ces années perdues".

 

L’espionne aux tableaux:

Télérama (un T): "un documentaire réalisé avec une élégance et une minutie que n’aurait pas renié son personnage principal ». 

Ouest-France: « un récit passionnant, pédagogique et bien documenté ».

Armen: «  La réalisatrice aime fouiner dans les archives pour reconstituer de belles histoires humaines. Les portraits de femmes lui tiennent également à coeur et personne ne s’étonnera de la maîtrise classique avec laquelle elle a construit l’Espionne au tableaux."

 

Le Menhir et la Rose:

Armen : "Défi démocratique courageux que celui de Brigitte Chevet et de Jean Guisnel de tracer un portrait historique et politique de cette figure symbolique, dont la trajectoire est un condensé et un révélateur de l'histoire bretonne des 50 dernières années (....) S"appuyant sur l'humour chaleureux de leur protagoniste, les deux réalisateurs nous offrent un portrait réussi, où s'entremêlent histoire intime et grande Histoire, une Bretagne quasi personnifiée."

 

Rennes, ville refuge :

Télérama ( un T) : "Avec intelligence et mesure, la réalisatrice Brigitte Chevet confronte la révolte des militants associatifs, aux prises avec des histoires individuelles intolérables, au pragmatisme des politiques."

Ouest-France : "Brigitte Chevet a évité le piège de l'émotionnel, pour mettre en évidence un système jugé à bout de souffle par le Ministre lui-même."

 

Docteur Yoyo :

Le Monde Télé : « Au-delà de la pittoresque chronique villageoise, le film de Brigitte Chevet illustre avec pertinence les questions posées par la désertification médicale en milieu rural. »  ( « Choix du Monde »)

Ouest-France : « L’exemple du Dr Yoyo montre qu’il est difficile de se passer de l’immigration légale. Ce film plein de tact rappelle que le plus gros effort vient, généralement, du nouvel arrivant. »

Téléobs : « une chronique villageoise sur la rencontre de deux cultures. » ( choix du journal)

La Vie : « avec légèreté mais savoir-faire, cette chronique impressionniste aborde un sujet d’une réelle gravité : un français sur quatre est concerné par le manque de médecins. »

La Croix : « Un rendez-vous à ne pas manquer. Quel dommage que le documentaire de Brigitte Chevet ait été diffusé quasi clandestinement... Un feuilleton-vérité tout en nuance, filmé au plus près du quotidien...La caméra de Brigitte Chevet a su capter les sentiments qui comptent.»

 

Femmes au volant :

Ouest-France : « Femmes au volant, préjugés au tournant.»

Libération : « le joli film de Brigitte Chevet s’interroge sur ces préjugés. Très personnel et plein d’humour, soigneusement mis en images... avec un commentaire un brin perfide et parfois appuyé. »

Le Monde Télé : « truffé d’images d’archives rares, de publicités souvent hilarantes, ce film retrace la lente démocratisation de la conduite au féminin. » (Choix du Monde)

France Soir : « La parité a été longue avant de s’installer sur le bitume. »

Télérama ( un T) : « ce décryptage historique, truffé d’anecdotes et d’archives, retrace avec malice la lente progression de la cause féminine en matière automobile. »

Téléobs : « le long chemin parcouru par les conductrices...le point dans ce joli documentaire mordant qui mêle élégamment archives et portraits de pionnières. »

L'Express : « Un documentaire ludique sur l'accession des femmes au volant et un excellent prétexte pour aborder autrement la lutte entre les sexes. »

 

Brennilis, la centrale qui ne voulait pas s’éteindre :

Téléobs : « prototype et vitrine hier, Brennilis est aujourd’hui le symbole de la complexité du démantèlement des centrales nucléaires. »

Télérama ( 2T) : « Intuition et patience : telles sont les deux vertus qui ont permis à la réalisatrice rennaise de signer un film très éclairant sur la première centrale française destinée à être démantelée. Non pas un film militant, mais un film citoyen, qui interroge l’état de notre démocratie. »

Politis : « Quatre années de collecte patience nous livrent un documentaire remarquable, malgré la difficulté d’approcher la centrale, et donnent un mouvement surprenant à un sujet que l’on aurait cru figé. »

Agence Presse Bretagne : « Beau travail, à voir absolument...avec surtout une scène incroyable au sein de la centrale. »

Viva presse : « Ce travail d’enquête minutieux montre combien rien ne va pour le mieux dans le meilleur des mondes nucléaires. »

 

Jupe, ou pantalon ? :

Télérama ( un T) : « Jamais futile, ce documentaire prend comme fil conducteur le travail mené auprès de lycéens bretons, pour mieux soulever, sous la jupe étendard, des tas de questions dans l’air du temps, dont il s’empare avec nuance et finesse. »

Téléobs : « Jupe ou pantalon ? A en croire cet étonnant documentaire, la majorité des lycéennes optent pour le pantalon. Pourquoi ? »

 

 Mourir d’amiante (le livre tiré du film) :

Ouest-France : « l’un des livres évènement de cette année 2007. Récit poignant de rencontres avec des salariés rongés par le mal.»

 

 Les baraques de Brest :

Ouest-France : « une formidable tranche de vie....ce documentaire, à base d’archives photos et films inédites, empreint de chaleur et d’humanisme, est un régal. Avant, on savait que le bonheur était dans le pré. Maintenant, on sait qu’il peut se nicher dans une baraque. »

 

L’affaire Plogoff :

Ouest-France : « Vingt ans après, Brigitte Chevet a enquêté sur place. D’images d’archives fortes en propos d’époque, c’est un moment d’histoire qui ressurgit. »

 

Avec mes quelques rides :

Télérama( un T) : « par sa simplicité délibérée, par la tendresse de son regard, ce documentaire redonne aux anciens  leur place dans la société. »

Télégramme de Brest : « durant trois semaines, Brigitte Chevet a suivi sur le terrain l’équipe de TV Résidences. Elle en a tiré un merveilleux court-métrage, tendre, gai, frais... »

Ouest-france : « un film très touchant...un regard très tendre, humoristique, qui ne renie pas pour autant les moments plus tristes et les difficultés du grand âge . Un superbe documentaire. »

Armen : « Avec mes quelques rides a fait l’unanimité. La mine réjouie des spectateurs à la sortie de la salle en disait plus long que tous les commentaires. »

Nombre de visiteurs